Teenadult: portrait d’une artiste au coup de pinceau vivant

Les Montréalais en ont vu de toutes les couleurs durant l’année 2020. Malgré tout, plusieurs artistes ont su inspirer et rallier les milléniaux de la ville à différentes causes sociales par le pouvoir de leur moyen d’expression sur les réseaux sociaux. C’est le cas de Teenadult, jeune créatrice dont la carrière a été propulsée dans la foulée des événements du #BlackLivesMatter.  Aujourd’hui, son monde coloré est en expansion.

C’était un mois significatif pour Teenadult, de son vrai nom Kezna Dalz, avec sa première résidence d’artiste à l’espace Aussenwelt.  La galerie se trouve sur un coin de rue adjacent au très animé boulevard St-Laurent. Sa vitrine a accueilli les nombreuses peintures de l’artiste  aux tonalités fruitées et pastel, douces pour l’œil des passants. Enchantée à l’idée d’être invitée pour peindre à profusion, cette résidence fut assez relaxante pour elle. « Je n’ai pas vraiment de restriction, je [pouvais] quand même faire ce que je veux, donc c’est vraiment cool », relate-t-elle avec enthousiasme. 

Un imaginaire en demande

Collaboration avec Garage et Foot Locker, couverture d’un numéro du journal Métro, illustration d’une rubrique dans le magazine Cool, le nom de Teenadult est sur toutes les lèvres. Beaucoup de ses œuvres semblent être des autoportraits: ils dépeignent une jeune fille noire dénudée aux traits exubérants et avec de longues tresses, transparente dans ses émotions. « C’est pas nécessairement toujours moi, c’est pas vraiment des autoportraits tant que ça, clarifie la jeune fille. Je pense que ce sont plus les situations en général qui m’affectent, celles dont j’entends parler par mes amis ou dans le monde. C’est ce qui m’inspire, d’une certaine façon. Je travaille vraiment beaucoup avec mes émotions par rapport à des situations. »

Un autre gros projet qui s’ajoute à sa longue liste d’accomplissements est son récent livre pour enfants en collaboration avec la poète montréalaise Shanice Nicole. Elle explique qu’elle n’avait jamais vraiment eu en tête d’illustrer un livre pour enfants dans sa carrière, mais qu’elle aimait déjà beaucoup le travail de l’oratrice  et que le courant a pu passer entre elles à travers ce projet. « C’est plus Shanice qui est venue me chercher, raconte-t-elle. Illustrer un livre, ça a toujours été un [de mes] plans, mais illustrer un livre pour enfants ne l’était vraiment pas. »

Transition

Alors qu’elle alternait entre son travail d’artiste et un autre emploi à temps plein, elle a récemment annoncé via sa plateforme Instagram commencer un nouveau chapitre de sa carrière en décidant de se consacrer entièrement à son art. « Ça fait environ un an et demi que les contrats [entrent] sans arrêt, donc je ne pouvais juste plus garder mon autre travail », explique-t-elle. Quand on lui demande si on peut s’attendre à beaucoup d’elle dans les prochains mois, la jeune illustratrice sourit. « J’ai des projets jusqu’à l’automne, donc je suis vraiment contente et je me sens chanceuse », se réjouit-elle.

La résidence de Teenadult s’est conclue le 15 avril dernier, mais ses tableaux sont toujours exposés sur l’énorme vitrine de l’espace Aussenwelt au 22, Duluth Est. 

Naïka Edouard

Auteur Naïka Edouard

Plus d'articles de Naïka Edouard

Laisser un commentaire