L’inspirant inspiré

Antoine, 19 ans, Hawaii.

« J’ai quitté toute source de confort possible pour un but précis: apprendre. »

Depuis janvier dernier, j’ai quitté les commodités du quotidien pour vivre l’expérience d’une vie. Jusqu’à quand ? Seul l’avenir nous le dira. Pour l’instant, je vis le présent.

Des matins à surfer sur les vagues, des escapades dans les plus beaux endroits du coin, passant par des soirs autour d’un feu, à s’endormir sur la plage. Une aventure enivrante qui fait rêver un grand nombre de personnes. Mais rien de tout ça ne s’est réalisé en un claquement de doigts.

C’est vivre dans l’inconfort.
C’est vivre avec peu de moyens.
C’est affronter mes peurs.
C’est délimiter mes limites,
Mais c’est surtout de vivre à l’infini.

Voyager seul, c’est finir entouré d’un nombre inimaginable de gens, et ce, de manière naturelle. C’est d’être connecté aux quatre coins de la planète, tout en restant à un seul endroit à la fois, jusqu’à la fin de sa vie. C’est combattre son propre ego pour laisser place à une ouverture d’esprit avantageuse.

« L’ouverture d’esprit est la plus grande richesse qu’on peut s’offrir ».

***

Hier, t’avais une vie à vivre.
Aujourd’hui, t’as une vie à vivre.
Demain, personne ne sait si t’auras encore une vie à vivre.  

Notre société nous guide, nous indique, nous oblige à suivre un modèle préétabli pour réussir. Depuis si longtemps, ce système ancré, où nous nous devons d’avoir une scolarité, un travail satisfaisant et des biens matériels tant utiles que divertissants, nous monopolise pour qu’on puisse atteindre le succès. Un succès qui nous satisferait pleinement.

Mais comment être satisfait d’une si grande réussite, découlant d’une vision sociétale fautive, sans être initialement bien avec soi-même ? C’est un aspect de la société qui nous freine de vivre des expériences, nos expériences, qu’elles soient petites ou grandes. On est tous unique. Il est donc important d’ouvrir nos esprits à toutes différences existantes. Sinon, d’une certaine façon, ça nous empêche d’évoluer avec les autres et avec soi.

Il faut comprendre que la vie, il y en a juste une.
T’as qu’une seule chance.
T’es installé sur la ligne de départ et à go, tu pars pour choisir ce que t’en fais. Tu choisis comment la rendre captivante et enivrante à ton goût, en l’entourant d’expériences uniques que tu souhaites vivre.

Le seul processus nécessaire, c’est de savoir qu’est-ce qu’être bien avec soi-même.  

L’apprentissage se fait petit à petit, dans les petites choses, et non nécessairement à travers de grandes réalisations. En apprendre plus sur soi-même en si peu de temps : ça, ça change une vie.

C’est l’expérience d’une vie,
Mais c’est avant tout vivre sa vie.

Ma façon de penser ne fait peut-être pas l’unanimité, considérant que le nombre de mentalités n’est pas quantifiable. Toutefois, y croire contribue au premier pas vers l’évolution de soi.

Pour suivre ce jeune inspirant à travers son aventure sans limites