Quelque chose à nationaliser

D’année en année, la population mondiale trouve un élément, un événement ou une action à nationaliser. Par contre, rendus au point où nous sommes, pouvons-nous réellement avoir une journée nationale pour tout?

La société dans laquelle nous vivons présentement est remplie de surprises. Cela dit,  avec ce que l’on en voit du comportement de l’être humain au fil du temps, célébrer commence à faire partie des coutumes les plus dominantes de l’histoire. Or, est-ce que l’importance accordée à certaines choses dépasse leur valeur initiale? Est-ce que la journée nationale du « taco » devrait vraiment rivaliser avec la journée nationale des droits de la femme ?

Si nous nous attardons à la question d’un point de vue médiatique, à la surprise de tous, peut-être que oui ! Avant de me bombarder de flèches et de penser à lancer des oeufs sur ma maison, laissez-moi m’expliquer: avec l’émergence des réseaux sociaux, la popularisation de plusieurs sujets ou d’objets est de mise. Prenons le film Star Wars comme exemple: ce qui est parti d’un jeu de mots cocasse avec la date du 4 mai est devenu une fête nationale.

Effectivement, même les équipes sportives professionnelles prennent la peine d’inviter Darth Vader et son armée de stormtroopers à venir célébrer cette journée sur leurs terrains. Cependant, toujours d’un point de vue médiatique, nombreuses sont les publications du « May the 4th », comparativement à celles du « Martin Luther King’s Day ».  

Maintenant, dans une perspective historique, nous savons tous qu’il s’agit de la situation inverse. Toutefois, l’émergence des réseaux sociaux et des nombreux médias peut donner une autre dimension à un élément. Cela dit, notamment avec le concept de « stories » sur des plateformes telles Snapchat et Instagram, plusieurs événements peuvent être mis de l’avant sous un angle de célébration.

Bref, ce que je tente de dénoncer par le biais de cet article est tout simplement le fait qu’avec les réseaux sociaux et l’émergence des médias numériques, l’être humain se donne la chance de valoriser tout ce qu’il veut, alors qu’il y a des êtres, éléments et/ou événements qui mériteraient une plus grande attention. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser, je dois aller publier une photo de mon chien sur Facebook, puisque la journée mondiale des chiens arrive à grands pas !