Serpenter le New City Gas

Par 30 décembre 2015 Musique Aucun commentaire
12464946_10153276407332747_1263095281_o

Crédit photos: Patricia Brochu

Après une demi-année à recevoir les éloges dédiés à son dernier succès musical Lean On, DJ Snake refaisait surface en sol montréalais, à l’occasion de la première journée du festival LUMEN, qui se tenait au New City Gas.

Le Dj et producteur français a amorcé sa prestation à 1h45 du matin avec son rituel des festivals de musique électronique. Le cirque musical s’est amorcé, lumières éteintes, avec une voix masculine, répétitive, qui scandait: «Let’s Get Up , Let’s Get It», à un rythme effréné. Dès son entrée en scène, le maestro a laissé planer les basses fréquences du chef d’œuvre Pipes, devant une foule survoltée de quelques milliers de personnes.

À la suite d’une performance ennuyante du Dj Moody Jones, qui a figé les jeunes danseurs, DJ Snake avait toute une commande à livrer. Sans trop se creuser les méninges, le producteur de musique électronique a enfilé ses classiques un à la suite de l’autre. L’homme qui ne montre jamais ses yeux a mixé ses plus grands succès tels Turn Down for What, Get Low et son remix du succès estival How Deep Is Your Love, chanson produite par nul autre que la machine à succès Calvin Harris. Turn Down For What, pièce consacrée meilleure chanson Dance au Billboard Music Award en 2015, a fait grimper l’énergie de la foule jusqu’à son apogée.

12465517_10153276406987747_1204368067_o

Les amateurs de DJ Snake qui ont assisté à sa performance au festival ÎLESONIQ de Montréal en août dernier avaient un sentiment de déjà vu durant la première heure du spectacle, puisque cette dernière était relativement similaire. Toutefois, contrairement à cet été, le jeune homme semblait en manque d’inspiration. Ses transitions se faisaient à un rythme beaucoup plus lent, allant même jusqu’aux dernières sonorités de la chanson. C’est à ce moment précis que le jeune homme se prenait pour un chansonnier du réveillon et scandait quelques paroles en l’air, comme «Vous dormez Montréal?» ou la plus clichée «Faites du bruit Montréal!».

Durant le dernier quart d’heure, l’homme dans la vingtaine a lancé quelques bombes aléatoires, en mixant la crème de la crème de la radio. La foule a pu entendre, entre autres, Hello d’Adele, Hotline Bling de Drake, Trap Queen de Fetty Wap et même Crank That de Soulja Boy, une pièce parue il y a près de huit ans. Sentant les gens épuisés par la longue veillée, le Parisien a bercé ses partisans avec sa chanson Lean On, question de clore en beauté une soirée marquée de hauts… et de quelques bas.

Laisser un commentaire