Des Francouvertes à la Perdrix

12887476_10208458485000365_1567651680_o

Perdrix par Marissa Groguhe

C’était déjà l’avant-dernière soirée des préliminaires des Francouvertes, lundi, et un nouveau trio de participants a foulé la scène du Lion d’Or pour tenter de se frayer une place dans le palmarès des demi-finales. Le sextuor Perdrix a été la vedette de la soirée.

Chaque lundi, un ancien participant du concours ouvre le bal. Le plat de résistance nous a cette fois été servi par celui qui, depuis son passage à la 14e édition du festival, a créé trois albums : Philémon Cimon. Les ballades de l’auteur-compositeur-interprète, qui avait participé aux Francouvertes en 2010, sous le nom de Philémon Chante, ont séduit la salle. Vêtu d’une veste de sport bleue, muni de sa guitare, il a terminé son passage sur scène avec des compositions plus énergiques, qui ont mis en appétit le public du Lion d’Or.

Philémon Cimon

Philémon Cimon

Puis est venu le tour du jeune Simon Daniel. Originaire de Moncton, c’est dans un français à l’accent marqué et parsemé de termes anglais que le musicien a introduit ses chansons en racontant au public les histoires qui les ont inspirées. Le public attentif s’est laissé bercer par la voix mélodieuse de Daniel. La dernière chanson de sa performance, traçant l’histoire d’un homme soupçonné d’avoir vendu son âme au diable, a été interrompue par l’alarme incendie de la salle de spectacle. Une pause inusitée d’une dizaine de minutes, que Simon Daniel et son band ont d’abord tenté de meubler en insinuant que c’était probablement le fantôme du protagoniste de la chanson qui avait déclenché l’alarme. Ils ont finalement été priés de quitter la scène le temps que la situation soit réglée. Le jeune homme et ses musiciens sont finalement retournés devant le public le temps de reprendre, dans la bonne humeur, leur dernière chanson, cette  fois-ci sans interruption.

Simon Daniel

Simon Daniel

Presque chaque soirée depuis le début de la compétition, un artiste participant semble amener son fan club avec lui. Lundi, c’est le sextuor Perdrix qui a pu compter sur son public pour faire du bruit. Les musiciens et la foule se sont lancé la balle durant les trente minutes qu’a duré la performance. Après chaque chanson, les applaudissements reprenaient de plus belle. Des ovations qui n’étaient pas sans mérites, puisque la performance du groupe s’est avérée remarquable. Les sœurs Harel-Michon, les chanteuses de la bande, sont exceptionnelles. Leurs voix s’harmonisent, leurs manières captivent. Mélanie est une vraie déjantée, une bête de scène qui sait divertir; Mariève est une rock star plus tranquille, mais au style tout de même accrocheur. Les deux filles font parfois un peu penser à un remake des Beach Boys, en version féminine et moderne. Les paroles de leurs chansons sont drôles, comme celles de la composition Bye bye hymen, qui aborde la perte de la virginité avec des mots crus et amusants. L’énergie du sextuor est contagieuse. Perdrix donne sur scène un spectacle qui vaut la peine d’être vu. La salle, déjà à moitié conquise avant le passage de Perdrix, a redoublé d’enthousiasme à la fin de ce dernier.

Pour terminer la sixième soirée plus tranquillement, La Valérie a fait de la petite scène du Lion d’Or un endroit intime, en créant une ambiance feutrée et calme, notamment à l’aide d’un jeu de lumières. Valérie de Niverville nous a transportés dans son petit monde, doux et percutant à la fois. Accompagnée de son band, composé d’un homme à tout faire (basse, clavier, guitare), d’un guitariste, d’un batteur et d’une violoncelliste, elle a abordé, comme tant d’autres artistes, des thématiques amoureuses ou d’ordre personnel.  Malgré des paroles touchantes, à fleur de peau, La Valérie a livré une performance qui n’a pas eu tout l’impact de celle des participants précédents, mais qui a été somme toute agréable. Elle lui a valu une place au rang des neuf demi-finalistes.

La Valérie

La Valérie

Voici le classement jusqu’ici:

  1. Mon Doux Saigneur
  2. Les Passagers
  3. Édwar 7
  4. Caltâr-Bateau
  5. La Famille Ouellette
  6. Sarahmée
  7. Simon Daniel
  8. La Valérie
  9. Perdrix