Entrevue avec Marc-Antoine Beaudoin: suivre la lumière

Avant le lancement officiel de l’édition papier de l’automne 2020 Manifeste, dans lequel il figurait, le Culte a rencontré Marc-Antoine Beaudoin, qui est en préproduction d’un deuxième album, « la période le fun, où on trouve des idées et on regarde comment ça va fonctionner et comment ça va s’enligner », estime-t-il.  

Le jeune musicien répète à quelques reprises lors de l’entrevue qu’il se considère chanceux. À l’instar d’autres de ses pairs, pour qui 2020 était une année pleine de promesses qui se sont finalement envolées en raison de la pandémie, Marc-Antoine explique qu’il a eu la chance de sortir son premier album l’an dernier. Il était donc en processus de création d’un deuxième disque lorsque le raz-de-marée de la COVID-19 a heurté de plein fouet le monde de la culture. Pourtant, il a commencé à travailler sur cet album il y a deux ans, bien avant la sortie de Déséquilibre, son premier disque.

Comme pour son premier album, le chanteur a composé plusieurs chansons. Cette fois-ci, il s’est essayé à faire ses propres maquettes, des versions « full band » par lui-même. « Artistiquement, je crois aussi que c’est un peu une continuité du premier, mais on s’en va vraiment ailleurs quand même » explique -t-il. En comparaison avec Déséquilibre, qui mêlait folk, rock et musique alternative, cet album s’appuiera sur des synthétiseurs et des influences indies. « On s’en va vraiment plus vers quelque chose de pop, mais éclaté quand même un peu. Et un petit peu plus positif aussi côté musical ; le premier était quand même dark. »

La voix de l’artiste se remplit de fierté quand il parle de cet album à venir. « C’est un projet peut-être plus abouti. Musicalement, j’ai l’impression que ça va vraiment me ressembler. […] J’ai hâte de voir, c’est sûr qu’en ce moment c’est assez embryonnaire, mais je pense que ça va plaire. J’espère, en tous cas. » L’auteur-compositeur-interprète confie avoir perdu ses deux grands-pères pendant le processus de création. À 22 ans, c’était la première fois qu’il expérimentait le deuil. Ce sujet universel marque ce prochain disque. « L’album au complet, c’est un peu ce processus-là, de rencontrer la mort, de la vivre, puis d’essayer de la comprendre », dit-il. Il a donc écrit des chansons sur « le désir de vouloir rester jeune, sur l’amour, bref un peu de tout, mais essentiellement, le sujet demeure la perte de proches et l’acceptation de tout ça ». 

Quand on le questionne finalement sur sa participation au spectacle du lancement de Manifeste, Marc-Antoine, dont la dernière performance publique remontait à juin, se dit emballé à l’idée de voir le résultat. « C’était le fun de pouvoir dire aux gars « hey, on va jammer pis on va pratiquer ce show-là ». N’importe quelle activité sociale est appréciée ces temps-ci » a-t-il déclaré, le sourire dans la voix.
Le spectacle de l’édition Manifeste du Culte et la performance de Marc-Antoine Beaudoin sont disponibles sur la page Facebook du Culte.

Avatar

Auteur Marc-Antoine Franco Rey

Plus d'articles de Marc-Antoine Franco Rey

Laisser un commentaire