Entretien avec Élyse Marquis : la magie des arts fusionnés

À la frontière du théâtre et de la performance musicale, le monde intense, coloré et souvent polarisant des comédies musicales règne en maître. L’animatrice et comédienne Élyse Marquis en est une fière défenseure dans l’espace public québécois, étant l’ambassadrice francophone du projet Broadway Across Canada, et dans sa vie de tous les jours. Rencontre avec une passionnée des musicals, reconnue pour sa douceur par les amateurs du petit écran.

Le coup de foudre s’est produit en regardant le film culte Grease, raconte Élyse Marquis, en entrevue avec Le Culte. « Quand j’ai vu ça, je me suis dit : « Wow, on peut jouer, chanter et danser dans notre art. Moi, c’est ça que je veux faire » », se souvient-elle. Celle qui anime la populaire série Les chefs! s’est dirigée vers la formation en théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe pour ses études collégiales. « L’option comédie musicale qu’il y a à Sainte-Thérèse en ce moment n’existait pas, mais je serais sûrement allée là », précise-t-elle.

Après plusieurs rôles à la télévision, quelques incursions au cinéma et des opportunités limitées de rôles en comédies musicales au Québec, c’est finalement en 1995 que la comédienne réalise ses ambitions d’enfance avec un rôle principal dans l’adaptation musicale de la pièce de Michel Tremblay Demain matin, Montréal m’attend. Élyse Marquis révèle que son potentiel n’est pas passé inaperçu dans les oreilles d’un professeur de chant américain. Ayant endommagé ses cordes vocales au fil des représentations de Demain matin, la comédienne raconte qu’elle a été référée au médecin new yorkais de Céline Dion ainsi qu’à un coach vocal spécialisé. « Il m’a emmené passer une journée là-bas, voir comment ça se passait. Il m’a dit : « Si tu voulais faire des comédies musicales à New York, tu pourrais ». Puis, il m’a montré comment ça fonctionne, comment c’est difficile. Je me suis dit « Oh non, je ne suis pas faite pour ça! « », narre-t-elle avec humour.

Des mélodies qui divisent

« C’est drôle, les gens, soit ils adorent, soit ils détestent; c’est comme la coriandre », lance la comédienne. « J’aime l’art du chant, de la musique et de la danse, mais aussi la magie que ça crée. Je trouve qu’il y a beaucoup d’émotions ou d’histoires qui peuvent être mieux communiquées par le chant et la danse que par le jeu », s’extasie-t-elle.

Alors que l’on assiste à une nouvelle vague d’engouement pour les comédies musicales aux États-Unis, les coûts engendrés par la production de tels spectacles freinent le milieu québécois. Le festival Juste pour rire produit chaque été, sauf exception pandémique, une comédie musicale adaptée en français. C’est un événement qui a toujours un grand succès auprès du public. « Moi, je pense que c’est en hausse de popularité, mais on n’aura jamais le public international qui va là pour ça [comme à New York]. On n’a pas les moyens », nuance Élyse Marquis.

Pour promouvoir l’art qui la fait rêver, l’animatrice est également l’ambassadrice francophone pour l’organisation Broadway Across Canada, qui organise, depuis plus de vingt ans, des arrêts de tournée dans les grandes villes canadiennes pour les spectacles les plus en vogue à New York. « Des fois, il y a des tournées de comédies musicales et ce n’est pas la même qualité. Là, c’est l’équipe de tournée montée à Broadway; ça garantit la même expérience que [là-bas] », résume-t-elle.

Récits rassembleurs

Si l’amour pour les comédies musicales est héréditaire, Élyse Marquis l’a effectivement légué à sa fille. Encore adolescente, Alice Déry œuvre déjà sur les scènes du Québec et, le temps de quelques semaines par année, sur celles de la capitale du théâtre musical. C’est son rôle dans la version québécoise de Mary Poppins, en 2016, qui lui a permis de participer à un programme de stages estivaux sur Broadway.

Élyse Marquis mentionne la version française de Mary Poppins, biais maternel pleinement assumé, et les productions américaines Dear Evan Hansen, Come From Away et Hamilton (que sa réputation précède) comme étant certaines de ses comédies musicales préférées.Broadway Across Canada, comme l’ensemble des pièces jouées à Broadway, est en pause depuis le début de la pandémie. Jusqu’à la reprise des représentations, les amateurs devront se contenter de ressasser leurs souvenirs brillants de pièces passées – ou de jouer en boucle leurs cast albums préférés.

Avatar

Auteur Mathilde Cloutier

Plus d'articles de Mathilde Cloutier

Laisser un commentaire