ZIGAZ : un nouveau visage sur la scène hip-hop montréalaise

Zigaz est le nom de scène de Charlie Gagnon, chanteuse de 20 ans, qui a sorti en mai 2019 son premier EP intitulé S6xhourflight. Avec ses influences R&B et trap soul, le projet dévoile l’une des nombreuses facettes de l’artiste qui fait ses premiers pas sur la scène montréalaise.

Sorti il y a plus d’un an, son premier EP mélange des prods rap à une voix soul, un brin rauque. On y retrouve à la fois un registre incisif et sombre, et des chansons mélancoliques à l’atmosphère vaporeuse. La musique de la chanteuse est un espace qu’elle utilise pour mettre des mots sur ce qu’elle ressent. « C’est souvent triste, voire dépressif, décrit-elle. C’est comme ça que je sors mes émotions négatives. Mais, des fois, je vais aussi chercher l’aspect empowering, la bad bitch energy, dans des sons plus trap ». Zigaz raconte les fois où elle a reçu des messages de groupes de filles qui écoutaient sa musique en voiture en « trippant leur vie ». Elle témoigne que transmettre ce genre d’énergie à des filles la rend heureuse et la motive.

Pour la jeune femme, la musique est une histoire de famille, puisque c’est son frère, Jay Lavish, qui l’a poussée à enregistrer ses premiers morceaux. Aujourd’hui encore, ils travaillent en collaboration. Elle est aussi accompagnée de deux beatmakers, Jules Montreuil et Woyal, qui lui concoctent des instrumentaux pour accompagner ses chansons.

La musique comme une évidence

L’envie de chanter est apparue tôt chez Charlie. « J’ai fait beaucoup de musique avec mon frère, qui a commencé à faire du rap très jeune, se rappelle-t-elle. Quand j’étais en secondaire 5, j’ai découvert des artistes féminines qui m’ont vraiment inspirée. Je me suis dit :  “Okay il y a vraiment des filles qui font du hip-hop”, et ça m’a vraiment intéressée ». Parmi ces femmes qui l’ont inspirée, Zigaz cite 070 Shake, IAMDDB, Jorja Smith et Lala &ce. Elle mentionne également le rappeur français Laylow, pour qui elle a énormément d’admiration.

Très jeune, Charlie a ressenti un appel de la scène artistique. « Je l’assume depuis peu, mais depuis que je suis petite, je veux être une star, confie-t-elle en riant. Au début, je pensais que c’était superficiel, puis j’ai réalisé que tu pouvais être connue et avoir un impact vraiment positif ».

Une artiste versatile

Zigaz décrit son EP S6xhourflight comme étant R&B et trap soul, mais elle insiste sur le fait qu’elle ne veut pas s’arrêter à ce style. « Je veux faire de tout, dit-elle. J’aimerais faire du folk francophone, du rock, du house, de la musique expérimentale. » L’artiste ne souhaite toutefois pas se précipiter et se perdre dans l’océan de possibilités qui s’offre à elle: « Je préfère d’abord concrétiser mon style sur quelque chose avant de divaguer ».

La jeune femme ne veut pas être prévisible. « J’aimerais être une artiste avec différents personnages, qu’on ne sache jamais où je vais m’en aller, témoigne-t-elle. Je veux surprendre. C’est comme quand je me réveille le matin, des fois je me sens plus tomboy et des fois je vais être the biggest white girl. Je ne me caractérise par rien, sauf que je veux que ma musique soit inclusive et qu’elle puisse toucher tout le monde ».

Quand on lui demande pourquoi elle chante en anglais, l’artiste répond que son premier album, qui parle de relations amoureuses et de peines de cœur, se prêtait mieux à l’anglais. « Dans le R&B, je trouve que le français sonne cheesy », s’amuse-t-elle. Cependant, elle compte chanter en français le moment venu. « Je trouve la langue française merveilleuse, assure-t-elle. Je n’ai pas encore eu l’occasion de sortir quelque chose en français, mais c’est sûr que ça va arriver ».

Et les projets futurs ?

Actuellement au cégep, la jeune femme n’a pas l’intention de s’investir à temps plein dans sa musique. Elle souhaite continuer d’aller à l’école et envisage de s’orienter en sexologie. Son objectif final n’est pas de faire de la chanson un métier. « Ce que je veux pour le futur, c’est de continuer à faire de la musique, faire des featurings avec des gens que j’aime, explorer ma polyvalence, raconte l’artiste. Si ça marche et que je peux vivre  avec, c’est sûr que je vais saisir l’opportunité. Mais l’école est encore très importante pour moi ».En ce qui concerne sa musique, Zigaz s’apprête à sortir un nouvel EP en mars. Son frère et elle travaillent ensemble, depuis plusieurs mois, sur un projet intitulé Nouveau Rock. Les premiers teasers sont prévus pour février, ainsi qu’un court-métrage. « Après ça, je vais me concentrer sur un autre projet solitaire, sans mon frère. Je veux me lancer dans quelque chose de plus smooth parce que Nouveau Rock est vraiment trap et expérimental. »

Avatar

Auteur Marius Gellner

Plus d'articles de Marius Gellner

Laisser un commentaire