Quand le maximalisme et l’underground se rencontrent

Crédits photo: Donia Zahir

Du 11 au 12 décembre, l’espace de création La P’tite Porte propose Les Affichés, un marché éphémère qui réunit deux artistes : Sfiya, artiste québécoise d’origine marocaine et El Panchow, artiste algérien installé au Québec depuis quatre ans.

Sfiya, autodidacte maximaliste

Sfiya, de son vrai nom Safae Mounsif, est arrivée au Québec en 2017. Elle a travaillé en tant qu’architecte, styliste d’intérieur ainsi qu’illustratrice littéraire avant de se consacrer pleinement à la peinture. Autodidacte, Safae fait partie de cet océan d’artistes engagé·e·s qui sont persuadé·e·s que l’art a un impact non négligeable sur la société. Elle croit en la décolonisation des communautés à travers l’art et la peinture. Sfiya s’inscrit dans cette mouvance maximaliste en proposant des toiles fournies et intimistes. « En général, je puise mes sujets dans ce qui me touche, que ce soit une idée, une réflexion. Je pars d’une idée intellectuelle et je cherche un moyen de la matérialiser », explique Sfiya en entretien avec Le Culte.

El Panchow, petit prince de l’art underground

Chafik Dahmen Hamidi, dit El Panchow, est un artiste algérien diplômé de l’École supérieure des beaux-arts d’Alger depuis 2016, puis de l’Institut Grasset à Montréal depuis 2018. Passionné par l’art urbain, il se fait rapidement connaître pour ses immenses fresques murales à Alger, sa ville natale. Son style est en constante évolution : il aime jouer avec les nuances, alternant entre le noir, le blanc et de larges palettes de couleurs. Il puise son inspiration dans ses propres questionnements, des enjeux identitaires à la sévérité du monde contemporain. Il utilise comme point de départ son vécu et la musique, les films et les histoires qu’il consomme. « Je suis une sorte d’éponge qui s’inspire un peu de tout pour créer ce que je veux montrer, mais c’est vrai que je m’inspire surtout de mes expériences personnelles », raconte à son tour El Panchow.

Sfiya et El Panchow se sont rencontrés en janvier 2020. Très vite, un lien d’amitié se crée et se transforme en un désir de collaboration. L’espace de création La P’tite Porte héberge leur travail et conjugue leurs styles et conceptions artistiques, proposant ainsi Les Affichés, un événement unique en son genre.

L’art accessible le temps d’un week-end

Les Affichés est né du désir de Sfiya et El Panchow de rendre l’art accessible au plus grand nombre de personnes en proposant différents modèles et formats de leurs œuvres respectives : affiches, tableaux originaux ou chandails peints à la main. Les toiles très colorées et garnies de Sfiya se mêlent aux œuvres plus douces et épurées d’El Panchow. Les produits sont limités, ce qui permet aux artistes de conserver l’unicité de leurs créations.

En plus de proposer leurs œuvres, El Panchow et Sfiya travaillent ensemble sur une toile tout au long de la fin de semaine. Une diffusion en direct se fera sur Instagram et le fruit de la collaboration sera ensuite vendu aux enchères.

Les Affichés est présenté du 11 au 12 décembre à La P’tite Porte de 11h à 18h.

Auteur Malika Alaoui

Plus d'articles de Malika Alaoui

Laisser un commentaire