Odesza : l’instant qui transporte

Assoiffée de découverte, je filtrais sur le Web les spectacles présentés dans le cadre de l’évènement M pour Montréal. Après quelques minutes, une image a piqué ma curiosité. Mon choix s’est arrêté sur un duo américain de musique électronique qui m’était inconnu jusqu’à lors : Odesza.

Le 18 novembre dernier, le groupe émergent performait à Montréal, pour un deuxième soir consécutif, à l’occasion de leur toute première tournée mondiale. À travers les chansons de leur quatrième album A Moment Apart, sorti en septembre dernier, Harrison Mills et Clayton Knight ont fait vivre une expérience vibrante et sensorielle à l’ensemble du MTELUS.

Le spectacle a débuté en douceur avec le jeune musicien Louis Futon. Sa performance installe une certaine ambiance, sans pour autant que la salle se réchauffe.

Cette brève introduction a laissé place au duo new-yorkais Sofi Tukker. Les deux artistes débordant d’énergie ont su amuser la foule à travers une musique et une animation rythmée. Divers éléments du vidéoclip Drinkee, leur chanson la plus populaire à ce jour, symbolisent leur apparition :

Le public était réchauffé et fin prêt à accueillir le duo tant attendu.

Odesza a d’abord présenté une introduction inspirante mettant en scène les chansons A Moment Apart et Bloom. L’audience s’emportait de plus en plus et faisait part de sa satisfaction à la suite des refrains de Say My Name, Line Of Sight et Late Night. Une panoplie d’effets visuels et plusieurs jeux d’éclairages colorés ont alimenté le spectacle du début à la fin.

Une énergie euphorique régnait dans la salle.

De temps à autre, les apparitions d’un tromboniste, d’un trompettiste, d’un guitariste et de six percussionnistes agrémentaient les chansons du duo d’une façon harmonieuse et divertissante. Or, il aurait été intéressant de voir ces derniers plus souvent ; leur présence ajoutait beaucoup au spectacle et il était impressionnant de les voir jouer et s’accorder avec le duo d’artistes.

Époustouflé par leur performance, le public en demandait encore et encore. Les deux artistes sont revenus en rappel sur scène pour performer Falls  et présenter une finale à couper le souffle.

Durant quelques heures, la réalité était bien loin derrière et l’instant était figé. La musique d’Odesza vibrait au cœur du MTELUS et imprégnait chaque spectateur à travers une expérience sensorielle majestueuse et mémorable.

Pour les amateurs et les amatrices de musique électronique, Odesza est un duo à découvrir. Quant à ceux et celles dont la curiosité est éveillée, voici un aperçu du quatrième album du groupe :