Le roman de monsieur de Molière : l’envers du décor

Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) révèle un documentaire qui expose les fruits d’un laboratoire de création autour de la pièce Le roman de monsieur de Molière, disponible en webdiffusion jusqu’au 7 mars. Originalement un roman de Mikhaïl Boulgakov, la pièce est une adaptation libre de Louis-Dominique Lavigne sous la mise en scène de Lorraine Pintal. L’œuvre établit un parallèle entre deux satiristes d’époques et d’origines différentes : Jean-Baptiste Poquelin et Boulgakov. 

La caméra nous fait plonger dans l’univers intime de ce théâtre qui abrite présentement l’équipe de production de la pièce, qui verra le jour à l’automne 2022. Le prologue au Roman de monsieur de Molière permet un accès plus direct au théâtre comme art vivant, mais aussi au jeu des comédiens.

Jean-François Casabonne, notamment grâce à son costume, se glisse dans la peau d’un Boulgakov passionné en coulisse. Éric Robidoux, quant à lui, relate son expérience et son rapport à son personnage sur sa chaise de maquillage; Jorane, violoncelliste et compositrice, explique le processus de création musicale de la pièce, et Jean-Philippe Perras aborde avec humour le chemin qui mène à la représentation actuelle de Louis XIV. Le documentaire est ponctué de courtes entrevues avec Mylène St-Sauveur, Philippe Thibault-Denis, Karine Gonthier-Hyndman et Louis-Dominique Lavigne. Les commentaires du maquilleur, Jacques-Lee Pelletier, sont attendrissants et reflètent bien la dynamique d’une loge.

La pertinence de ce laboratoire qui nous ouvre les yeux sur l’univers créatif du théâtre est incontestable, alors que les arts vivants traversent une période tragique. Or, sans ce contexte, le contenu perd de sa valeur. Bien que la formule de présentation des scènes soit prévisible dès les vingt premières minutes, elle demeure intéressante. Le documentaire aurait tout de même pu bénéficier d’un peu plus de coupures au montage afin de garder le spectateur captivé.

Il est révélateur de voir l’équipe à l’œuvre. En pleine exploration théâtrale, elle est plongée dans un processus créatif et évolutif dont nous sommes habituellement privés. Des extraits de la pièce sont divulgués afin d’offrir un avant-goût de ce qui est attendu en 2022. À certains moments, les comédiens ont recours aux textes pour jouer, ce qui rappelle le stade encore brut de la pièce et renforce le sentiment de proximité qui nous enveloppe dès les premières images. Cela n’affecte cependant en rien la qualité de leur performance.

Avatar

Auteur Flavie Dubreuil

Plus d'articles de Flavie Dubreuil

Laisser un commentaire