Harmoniser la dissonance

« Je souligne les dissonances du monde aujourd’hui entre le passé et le futur, nos origines primitives et nos volontés technologiques, le monde sauvage et le monde civilisé, le rêve et la réalité, le confort et la misère, et j’en passe », relate Ève St-Jean, l’artiste exposant à la galerie Arts Visuels Émergents (AVE).

Dans cette galerie illuminée par ses nombreuses oeuvres règne une ambiance de légèreté et de fébrilité en cette soirée de vernissage. Le tourbillon de va-et-vient des personnes venues observer l’exposition semble en symbiose avec la complexité de sa réflexion imagée. Un verre de vin à la main, Ève discute avec les nombreux admirateurs du fruit de son art. De chacune de ces oeuvres se dégage la liberté esthétique dont fait preuve l’artiste. Veston suspendu, toile accrochée, court-métrage projeté: chaque élément se complète par la vision orientée sur son monde. La résonnance de ses techniques artistiques se perçoit à maintes reprises sur ses différentes oeuvres provocatrices et engagées.

Crédit photo: Ève St-Jean

L’exposition conçue comme une critique de notre société contemporaine se reflète par des images crues qui amènent le spectateur à réfléchir. En se promenant parmi la masse de personnes présentes cette soirée-là, on peut facilement entendre des parcelles de discussions, alimentées de remises en question sur la société dénoncée par l’artiste.

André Masson, le directeur de la galerie AVE, se promène dans cette même foule,  avec du feu dans les yeux. Il explique vigoureusement la mission de la galerie, étant de projeter l’art de l’avant en exposant de jeunes artistes ayant différentes visions sociétaires. Ève St-Jean fait d’ailleurs partie de cet assortiment d’artistes ayant accroché le regard de M. Masson. Sa démarche artistique unit la poésie à l’image, en lui permettant de critiquer le monde occidental capitaliste à sa façon. La finesse de son oeuvre, la solidité de sa pensée et l’habileté de sa technique projettent d’ailleurs Ève dans le monde artistique telle une jeune femme qui impose honorablement sa vision non tributaire face à l’influence de la société contemporaine.

L’exposition Dissonances sera présentée à la galerie AVE jusqu’au 29 novembre prochain. Ève St-Jean participera, par la suite, à une exposition, prenant place le 9 décembre et réunissant plusieurs artistes émergents ayant exposé à la galerie AVE dans la dernière année.

 

Crédit photo: Ève St-Jean

 

 

Laisser un commentaire