Francouvertes – Préliminaires, soirée 1

C’est dans une ambiance relativement modeste, mais dans une salle comblée qu’a débuté la ronde préliminaire des Francouvertes le lundi 18 février dernier. Trois artistes – trois rappeurs – ont foulé la scène dans l’espoir de pouvoir se hisser une place dans le haut du palmarès et d’ainsi, accéder aux demi-finales. Miles Barnes, Marie-Gold et le trio CE7TE LIFE ont tous fait bonne figure lors de cette première soirée, mais c’est finalement CE7TE LIFE qui a terminé la soirée en tête du classement.

Le tout a démarré avec la performance de Shawn Jobin, un rappeur fransaskois et ancien participant des Francouvertes édition 2017 dans le cadre du segment J’aime mes ex, où d’anciens concurrents viennent briser la glace et performer du nouveau matériel en début de soirée. Mettant bien la table pour le reste de la soirée, Shawn a interprété quatre chansons, dont trois nouvelles qui se retrouveront sur son prochain EP.

Miles Barnes a ensuite été le premier participant à s’élancer sur la scène. Avec des beats bien ficelés, et accompagné par deux membres de Clay and Friends, Poolboy et Pops, le jeune rappeur de 22 ans a su se démarquer grâce à ses pas de danse et son énergie charismatique. De plus, l’ajout d’un rythme bien jazzy dans ses prestations est certainement un point positif. Toutefois, malgré un potentiel clair, ses rimes et son flow n’égalaient pas ceux de ses adversaires, faisant en sorte qu’il s’est placé au dernier rang du palmarès.

Le trio CE7TE LIFE a ensuite pris d’assaut les planches. Composé de David Campana,  Shotto Guapo et Major, le trio avait clairement des fans dans la salle à en voir les applaudissements qu’ils ont reçus à leur entrée sur scène. Dès les premières minutes, le public s’est senti interpellé par les artistes. Sur scène, un décor était en place: une plante, des cintres et un fauteuil remplissaient l’espace. Si CE7TE LIFE avait pour mission de sortir le public de sa zone de confort et d’offrir une prestation complète, c’est mission réussie. Deux danseurs et une danseuse sont aussi venus rejoindre sur scène les membres du groupe. S’ajoutant bien la musique au début, ils ont, par contre, rapidement pris tout l’espace, au détriment des rappeurs. Dans une musique beaucoup plus trap, ils ont présenté un produit beaucoup plus fini, faisant en sorte qu’ils ont terminé en première place du classement.

C’est donc la rappeuse Marie-Gold qui a eu le difficile mandat de clore la soirée. Rappeuse et beatmakeuse enflammée, elle a clairement fait savoir au public et au jury qu’elle était de taille dans cette compétition. Sa personnalité excentrique et son énergie redoutable lui ont bien servi et elle a su se démarquer grâce à ses paroles étudiées. Accompagnée d’un batteur, d’un guitariste, et de deux choristes, elle a démontré une grande maîtrise de son style, allant même jusqu’à se tremper le bout de l’orteil, de manière ironique, dans une sonorité un peu plus folk. Il s’agit ainsi une deuxième position bien méritée pour Marie-Gold.

C’est donc en hip-hop qu’a démarré la première soirée de compétition de la 23e édition des Francouvertes, mais il est clair que plusieurs styles musicaux seront à l’honneur lors des prochaines soirées. Si tous les artistes sont à la hauteur de ces trois premiers rappeurs, il n’a donc pas lieu de s’inquiéter pour le reste des prestations.

Claudine Giroux

Auteur Claudine Giroux

Plus d'articles de Claudine Giroux

Laisser un commentaire