Et on pleurera ensemble : lancement d’un album rempli d’amour signé Étienne Coppée

C’est au Ausgang Plaza, rue Saint-Hubert, qu’Étienne Coppée a lancé le 21 octobre dernier son premier album Et on pleurera ensemble, un éloge à l’amour des gens et de la vie, tout simplement.

Le sourire aux lèvres, accompagné de son groupe, l’auteur-compositeur-interprète de 26 ans rayonnait parmi les plantes et les halos orangés, remerciant les personnes qu’il aime et qui lui ont permis de s’épanouir en tant qu’artiste. Sa gratitude et son humilité ont fait couler quelques larmes de joie dans l’auditoire. « Merci, Papa et Maman, de ne pas m’avoir empêché de devenir un artiste », a-t-il lancé à ses parents, installés à la deuxième rangée. L’amour était palpable ; les regards, émouvants.

Cette reconnaissance envers la vie et l’amitié a été présentée en première partie sous la forme d’un court film musical. Cette création a été coproduite par Étienne Coppée et Guillaume Agier, qui assure la scénarisation et la réalisation.  L’œuvre tangue entre une cabane champêtre de la Gaspésie et un foyer montréalais ; l’un, un lieu de naufrage amoureux et l’autre, un cocon amical apaisant. Les couleurs et les jeux de lumière des images, captées par des caméras Super 8, un format de film utilisé pour le cinéma amateur depuis 1965, contribuent à l’esthétisme du projet. La nature, réconfortante de par son omniprésence, évoque le bonheur trouvé dans les petites choses.

En deuxième partie, les instruments ont envahi la scène pour faire place à la douceur des textes de l’artiste et aux mélodies harmonieuses de ses trois acolytes Flavie Melançon, Julien Comptour et Bruno St-Laurent. Le piano et les voix ont supporté les paroles empreintes d’une grande sensibilité. Le groupe, le temps de quelques chansons, a su bercer l’auditoire. Les interprétations d’Écoute et de Rien de plus grand ont été particulièrement touchantes. C’était une soirée chaleureuse où « il n’y a rien de plus grand que d’être ami », paroles tirées du morceau Rien de plus grand.

La soirée de lancement, moment d’une grande qualité, a filé en un clin d’œil. C’est à contrecœur que l’auditoire a dû libérer la salle du Ausgang Plaza pour laisser place à la seconde représentation de la soirée : on en aurait pris encore plus.

L’album Et on pleurera ensemble, qui s’ajoute au microalbum L’été indien de ta vie (2020), vraie perle musicale, est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes d’écoute.

Pascale Leclerc

Auteur Pascale Leclerc

Plus d'articles de Pascale Leclerc

Laisser un commentaire