Demi-finales des Francouvertes, soir 3 : Alex Burger en finale

Mercredi soir dernier, lors de la dernière soirée des demi-finales de la 23e édition des Francouvertes, les jurys ont tranchés : ce seront la formation jazz-funk O.G.B., le groupe country acadien P’tit Belliveau et les Grosses Coques et l’auteur-compositeur-interprète rock Alex Burger qui se disputeront le titre de lauréat de l’édition 2019 du concours-vitrine le 6 mai au Club Soda lors de la grande finale.

Après une première partie livrée par Mélanie Venditti, participante de la 21e édition du concours, ce sont David Campana, Shotto Guapa et Major qui sont entrés en scène. S’il y avait un prix pour la mise en scène, le groupe funk-rap gagnerait assurément. Les chanteurs Shotto Guapo et David Campana et le beatmaker Major partageaient la scène avec trois danseurs dans un décor réfléchi : lampadaire, banc de parc et plantes. Leur trap mélodieux fait écho à la sonorité d’artistes américains comme Travis Scott ou J. Cole. Leur son était bien conçu et exécuté avec passion, mais la foule a semblé moins réceptive que lors de leur premier passage au mois de février. Les collaborateurs au projet CE7TE LIFE n’ont pas réussi à se classer pour la finale.

Dans un tout autre genre, Alex Burger est monté sur scène afin de partager au public une fougue sans pareille et un blues rock vintage semblable à celui de rockeurs américains des années 70. Mélangeant les genres – allant d’airs plus rocks à des sonorités plus country – Burger a présenté des pièces de son EP  À’ment donné, paru en juin dernier. Entouré de musiciens expérimentés, les Prix Staff, Alex Burger n’a rien à envier à un jeune Robert Charlebois. Le plaisir indéniable du jeune artiste adulescent a plu au public et aux jurys qui lui ont réservé la troisième – et dernière – place à la grande finale du concours.

L’éclatante Poulin a pris place sur la scène afin de clore la soirée. Dans le classement fictif des meilleures mises en scène, elle ne se classerait pas très loin derrière David Campana, Shotto Guapo et Major. Son excentricité et son audace à la Klô Pelgag étonnent et déstabilisent le public, obnubilé par les variations de tons dans la proposition de l’artiste. Elle oscille entre des chansons lyriques, grunge et rock. Elle n’hésite pas à défaire les codes du spectacle de musique en invitant le public à crier de son plus fort afin d’entamer avec elle une chanson ou alors à s’asseoir sur scène pour écouter son dernier morceau. Quoiqu’elle ait fait vibrer le public dans son univers déjanté, elle n’a pas réussi à faire honneur à sa troisième place de la ronde préliminaire et à se classer pour la finale.

Le dénouement de la soirée en a étonné plus d’un, moi la première. J’étais sûre que la troisième place du palmarès des finalistes se disputerait entre Thierry Larose et Poulin, qui étaient respectivement deuxième et troisième après la ronde de préliminaires. Surprenamment, c’est le jeune artiste Alex Burger qui a éclipsé les autres demi-finalistes en passant de la neuvième – et dernière – position au terme de la ronde des préliminaires à la troisième place du classement pour la finale. De neuvième à troisième… Serait-ce possible qu’il connaisse une telle progression en finale ? De troisième à premier ? Seul l’avenir le dira. Et l’avenir, ça se passe le 6 mai prochain au Club Soda pour la grande finale de la 23e édition du concours des Francouvertes.   

Maude Faucher

Auteur Maude Faucher

Plus d'articles de Maude Faucher

Laisser un commentaire